press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/8
Bannière-format-tétière.jpg

Le quartier Mermoz dans le 8e arrondissement de Lyon, transformé en chantier à ciel ouvert connait de profonds changements depuis 2009.

Comment les habitants vivent-ils ces changements ?

10177396_306139782884369_369668262599799

Un artiste, Thierry Boutonnier, accompagné de la MJC Laënnec-Mermoz, part à leur rencontre et leur propose de participer à une expérimentation artistique : une « sculpture sociale » au sens où l’entend l’artiste allemand Joseph Beuys, c'est-à-dire de soigner son environnement, l’embellir et se le (ré)approprier. 

Il s'agit, ensemble, de réaliser une pépinière urbaine dans laquelle les habitants viendraient cultiver et soigner des arbres qu’ils auraient préalablement choisis et adoptés. Ces précieuses pépites seraient ensuite transplantées dans le quartier renouvelé.

Après de nombreuses discussions et négociations, la pépinière urbaine prend place en 2010 sur un espace en friche vacant durant le chantier, semé, planté, récolté, chéri, au gré des saisons.

Le projet, inscrit dans le Contrat Urbain de Cohésion Sociale du projet de renouvellement urbain, qui a d'abord été nommé Mermoz Renaît devient « Prenez Racines ! ».

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4

Pendant quatre années, les habitants s’engagent au développement d'une pépinière commune de 38 essences. De l’élaboration d’un catalogue des arbres via leur parrainage et le choix des essences d'arbres, à la réalisation d’un composteur puis la culture des végétaux proprement dite, les habitant se rassemblent !

« Prenez Racines ! » a été soutenu par plusieurs partenaires financiers : l’État (ACSE et ANRU), la Région Rhône-Alpes, la Ville de Lyon, la Métropole Lyon, mais aussi par des partenaires opérationnels comme les 25 structures locales, régionales, nationales dont l’office HLM GrandLyon Habitat qui a non seulement mis le terrain à disposition de la MJC mais a aussi permis l’achat des arbres et de l’ouvrage Nous plantions des arbres, offert aux nouveaux arrivants, à leur installation.

 

Au quotidien, les partenaires sont le Centre Social Laënnec, GrandLyon Habitat, l'ALTM et CLARTE.

Par ailleurs, le projet s’articule au projet de renouvellement urbain dont la maîtrise d'ouvrage est assurée par la Métropole de Lyon et la maîtrise d’œuvre par l’agence de paysage d’Anne-Laure Giroud.

Ecole-Lyonnaise-de-plantes-médicinale.jp
drac.jpg
Ville-8.jpg
babarit-logo.jpg
Altm.jpg
Acse.jpg

La force du projet à été saluée par la remise du Prix COAL Art & Environnement en 2010 dont le jury rassemble aussi bien des experts du territoire : géographes, cadres territoriaux, mécènes culturels et urbains tels que la Caisse des Dépôts et des Consignations, des experts environnementaux mais aussi des artistes et professionnels du champ culturel.

Le projet a été lauréat de l’appel à projets de La Fondation de France  en 2011 et 2012 « Lutte contre l'exclusion sociale » . La fondation a en outre financé le voyage d'études à Paris pour 15 parrains-marraines très engagés dans l'action et a décerné la même année ses « Lauriers départementaux » à « Prenez Racines ! » en 2013.

Cette œuvre est un lieu.  Le terreau de Mermoz, malgré le chaos des travaux et la fragilité créée par le mouvement des chantiers, est fertile.

En son sein, d’autres projets s’inventent, la greffe prend au-delà du « verger partagé » avec Eau de Rose et les éco-pâtures urbaines et qui sait peut-être demain d'autres terrains de culture à investir ?

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4
DSCN4780.JPG

C'est une « sculpture sociale » qui catalyse cet environnement transitoire grâce à la mise en valeur d’une « biocénose urbaine » (est l'ensemble des êtres vivants coexistant dans un espace écologique donné, leurs organisations et leurs interactions) qui dépasse la simple animation sociale en contribuant à un mieux habiter, à construire un art de vivre en commun !

Au long court, « Prenez Racines ! », ce sont des temps festifs, des chantiers de jeunes, des événements du quotidien, des réunions d'échange pour prendre les décisions collectivement. Au-delà de leur dimension conviviale ou organisationnelles, ces temps du commun tissent du lien entre les habitants affirment leur pouvoir d’agir.

Ce sont des habitants de tous âges qui se rencontrent, débattent, apprennent à partager, habitent et participent à la construction de leurs espaces publics et environnement proche.

C'est un projet artistique et culturel, tout autant qu’une aventure humaine et sociale où les habitants ont retrouvé du pouvoir d’agir.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/4